Coruñeses

Avril 2021, après une année passée à expérimenter uniquement en argentique, le voyage me fait recouvrir l’envie de photographier en numérique, afin de pouvoir profiter du confort du résultat immédiat et de l’esthétique digitale en photographie de rue.

A Coruña est une des plus grandes villes de la Galice, au nord-ouest de l’Espagne. Depuis mon enfance, j’observe cette ville et ses habitants grandir, évoluer, changer au rythme de mes vacances. Je grandis avec elle, année après année. À chaque aurevoir, je sais qu’entre 6 mois et une année passeront avons que j’y retourne. Début 2020, la pandémie de Coronavirus se répand à travers le monde, séparant les corps et distançant les continents, les pays puis même les régions. Près de 15 mois et 3 tentatives tombées à l’eau passent avant que je puisse me rendre à nouveau au pays de mes origines.

En avril 2021, de retour à A Coruña, je décide de passer des heures à parcourir la ville et à y photographier la vie de ses habitants, malgré l’obligation stricte de porter le masque, cachant les visages et donc l’identité. Espagnol chez les Suisses, Suisse chez les Espagnols, je m’amuse à photographier l’écart culturel de deux pays pourtant géographiquement si proches.

Coruñeses est le résultat, sous forme de photozine, de ce travail photographique à mi-chemin entre le documentaire et la street photography. Un premier photozine, car il faut bien commencer quelque part, et quoi de mieux que sa ville d’origine pour inaugurer ce nouveau départ ?



More Projects