Je photographie avec passion, dans mon temps libre, parfois de manière quasi-boulimique: constamment derrière un appareil photo, et quand ce n’est pas le cas, je regarde des photos, découvre d’autres artistes ou travaille sur des projets liés à la photographie.

Photographe Suisso-Espagnol originaire de Vevey, Co-Directeur & Filmmaker chez Pixhit Production SÀRL.

À 8 ans, je suis hospitalisé plusieurs mois au CHUV à Lausanne, suite à un cancer du rein. Dans l’ennui des après-midi sans fin, je découvre une échappatoire auprès d’une femme aux cheveux roux dont le souvenir de son visage s’est malheureusement estompé au fil du temps. Ce que je me souviens très clairement, par contre, c’est du matériel d’aquarelle qu’elle transportait toujours à bout de bras.

Ainsi, je découvre mon affinité pour l’art à l’âge de 8 ans. Si mon intérêt évolue drastiquement durant mon adolescence, mon désir de vivre d’un métier artistique et créatif, lui, ne s’estompe pas.

Durant ma formation d’Interactive Media Designer à l’ERACOM à Lausanne, j’achète en 2014 mon tout premier appareil photo et tombe immédiatement profondément amoureux de la pratique photographique.

 

Dans un premier temps, ce dernier m’accompagne essentiellement lors de mes voyages, mais je commence déjà alors à nourrir une curiosité grandissante pour le médium photographique et à apprendre par moi-même tout ce que l’école ne peut pas m’enseigner. À la même époque, je commence à réaliser des vidéos et à me spécialiser dans la production audiovisuelle.

Fin 2016, j’obtiens mon diplôme à l’ERACOM et suis l’année de maturité artistique au CEPV afin d’intégrer plus tard une haute école d’art. Finalement, doté d’un portfolio web flambant neuf et d’un petit panel de client, je décide de me lancer en tant que Filmmaker indépendant début 2018.

En Juin 2019, suite à deux voyages dans le pays en 2012 puis en 2018, je pars vivre au Japon pour une période de 6 mois, afin de parfaire mon japonais et d’y vivre une expérience hors du commun.

Au cours de ce voyage, je me redécouvre en tant que photographe et expérimente la photographie documentaire ainsi que la Street Photography.

À mon retour début 2020, je planifie plusieurs voyages qui tombent tous à l’eau suite à l’arrivée du COVID-19. Je profite néanmoins de cette période de confinement pour m’instruire sur l’histoire de la photographie et expérimenter plus largement autour de la photographie en tant que medium du quotidien.

Je rejoins Pixhit Production en Mars 2020, alors société simple que je contribue à faire évoluer en  SÀRL début 2021, devenant ainsi Co-Directeur.

En parallèle à mon activité professionnelle, je travaille continuellement sur divers projets photographiques, réalise photozines et tirages et continue d’approfondir mes connaissances sur tout ce qui touche au médium photographique.

Fasciné par la photographie documentaire, je cherche des projets qui me permettront de m’exprimer et d’évoluer en tant que photographe, mais aussi en tant qu’être humain.

 

 

Langues

Français, langue maternelle
Espagnol, Bilingue
Anglais, Courant (B2)
Japonais, Familier (B1-B2/N4-N3)
Allemand, basique

To do checklist

Silloner le monde, un Leica à la main
Réaliser un livre sur le Japon
Ce faire plumer, rincer et essorer par la route
Passer ma vie à chercher mon 生き甲斐
Découvrir l’homme, loin des médias
Écrire comme Sylvain Tesson ou Nicolas Bouvier, même si c’est sans espoir
Terminer d’étudier, artiste par artiste, Le Dictionnaire de la Photographie de Nathalie Herschdorfer

Ceux qui m’inspirent

Nicolas Bouvier
René Burri
Matt Stuart
Sylvain Tesson
Annemarie Schwarzenbach
Abbas Attar
Eddie Adams
Joel Meyerowitz
Garry Winogrand
Werner Bischof
Bien trop pour tous les citer !

PROJETS

Coruñeses
Analogue, Color Film
Analogue, B&W Film
Weekly Films
One Big Wave and We’re Gone
>2019

MA BIBLIOTHèQUE

Le Japon de Nicolas Bouvier, Nicolas Bouvier
Le Dictionnaire de la Photographie, Nathalie Herschdorfer
Les Américains, Robert Frank
Le Chambre Claire, Roland Barthes
Si la vue vaut d’être vécue, Clément Chéroux
Penser comme un photographe de rue, Matt Stuart